Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Margaux au Pérou

Margaux au Pérou

Vivez avec moi mon stage au Pérou de Mai à Aout 2016 !

Quel Homme ... ce Singe #3

La relation qui se noue entre une mère singe et son petit est un lien émotionnel d’une extrême sensibilité qui se rapproche des humainsLa relation qui se noue entre une mère singe et son petit est un lien émotionnel d’une extrême sensibilité qui se rapproche des humains

La relation qui se noue entre une mère singe et son petit est un lien émotionnel d’une extrême sensibilité qui se rapproche des humains

Quel Homme ... ce Singe #3

Relativement récemment l’avis des scientifiques a bien changé : Nous ne sommes pas descendants des singes, nous SOMMES des singes ! Nous faisons partie des trois espèces de chimpanzés (Bonobo, chimpanzé et homme) et des cinq espèces de grands singes d’Afrique qui ont survécu à une élimination massive.

Qu’avons-nous en commun ? Qu’est-ce qui nous différencie ?

L’éducation ?

La relation qui se noue entre une mère singe et son petit est un lien émotionnel d’une extrême sensibilité qui se rapproche des humains. C’est ce qu’explique Jörg Hess dans son ouvrage «grands singes, mère et enfant» :

Mère et enfant resteront liés tout au long de leur vie. Leur relation commence à la naissance et s’intensifie durant les premiers mois de la vie par l’intimité du contact corporel que la mère entretient vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec son nouveau-né. Au cours de cette toute première période, l’enfant dépend entièrement de sa mère pour la satisfaction de ses désirs et de ses besoins. Par tous leurs organes sensoriels, tous deux mènent un dialogue permanent qui leur permet de maintenir un échange qui assure le succès de leur vie commune. La mère allaite son petit durant trois ou quatre ans. Après le sevrage, l’enfant reste profondément attaché à sa mère pendant de nombreuses années. En effet, il aura encore souvent besoin d’elle dans bien des situations

C’est la raison pour laquelle, un petit singe qui a perdu sa mère lors d’un massacre de braconniers par exemple, n’est pas capable de se construire et de trouver son autonomie. C’est ce qui est arrivé à la petite Tikie (sur la photo) en 2011. Cette photo montre ce bébé singe encore accroché au corps sans vie de sa mère victime des actes des braconniers. Ikamaperu s’occupe de récupérer de nombreux petits singes, comme Tikie, pour les aider à grandir et à se débrouiller seuls dans la nature.

Partager cet article

Commenter cet article